Les plantes vivaces nectarifères

Au-delà de leur beauté, les fleurs de nos jardins constituent un véritable garde-manger pour les insectes butineurs que sont abeilles, bourdons, syrphes, et autres papillons. Certes, beaucoup d’entre nous craignent ces petites bêtes volantes et bourdonnantes. Pourtant, elles sont essentielles au maintien d’une biodiversité et à la fructification de nos arbres fruitiers et légumes du potager. En introduisant quelques plantes vivaces nectarifères (ou mellifères) au sein de nos massifs, qui attirent les insectes, on participe ainsi au maintien de la chaîne alimentaire. Tout en se faisant plaisir avec des plantes-bandes fleuries et souvent odorantes.

C’est quoi au juste une plante nectarifère?

D’emblée, peut-être est-il bon que préciser que nectarifère et mellifère sont des termes sont plus ou moins synonymes. Même si, étymologiquement parlant, le terme mellifère est incorrect. En effet, littéralement, mellifère signifie « qui produit du miel ». Or, c’est l’abeille qui s’attelle à cette tâche et met tout son cœur à produire du miel. Donc, il est plus juste d’utiliser le mot nectarifère puisqu’il désigne des fleurs qui produisent du nectar, un liquide sucré, dont se nourrissent les abeilles pour faire du miel.

Pour autant, les insectes butineurs ne se résument pas aux abeilles et les fleurs sont fréquentées par nombre d’autres petites bébêtes qui ont un rôle non négligeable. Les bourdons, guêpes, syrphes, papillons et autres coléoptères sont des insectes pollinisateurs. Leur rôle ? Transporter le pollen dont elles se goinfrent de fleur et fleur, et ainsi activement participer à la pollinisation, et par là même à la fécondation et à la reproduction des plantes. Sans les insectes butineurs, pas de beaux légumes ou fruits pour se nourrir, pas de fleurs pour embellir le monde.

De l’importance d’introduire des vivaces nectarifères dans son jardin

Les abeilles et les insectes butineurs sont donc indispensables pour assurer la fécondation des fleurs et donc la fructification des végétaux. Or, avec le développement des pesticides, herbicides et autres insecticides, mais aussi l’aménagement du territoire, nombre d’insectes, et en particulier les abeilles, disparaissent. Installer des plantes nectarifères dans son jardin permet donc de participer au maintien de la biodiversité, tout en favorisant la sauvegarde de certaines espèces.

Introduire des vivaces mellifères dans son jardin est donc primordial. Mais pas à tout-va. Quelques règles sont à respecter :

  • Jouer la diversité. L’uniformité n’est pas dans la nature donc il faut varier les variétés de plantes vivaces pour attirer un maximum d’insectes. Sans oublier les plantes aromatiques (romarin, basilic, ciboulette, mélisse, serpolet…), les arbres et arbustes, les plantes grimpantes (jasmin, glycine, chèvrefeuille…), voire certaines « mauvaises herbes » telles que la bourrache, le trèfle, la phacélie…L’idéal étant de mettre plusieurs pieds de chaque espèce.
  • Etaler les périodes de floraison. Les abeilles et autres insectes sont actifs de début mars à la fin de l’automne. Donc, il faut leur fournir des fleurs pendant toute cette période et donc choisir des plantes vivaces à la longue floraison ou choisir des variétés à la floraison printanière, estivale et automnale.
  • Préférer les variétés à fleurs simples. Peu profondes et peu charnues, les fleurs simples attirent plus les abeilles que les fleurs doubles.
  • Choisir certaines couleurs. A priori, les abeilles seraient plus attirées par le violet, le jaune et le bleu et ne distingueraient pas le rouge.

Quelles vivaces mellifères planter dans son jardin?

Retrouvez notre sélection de plantes vivaces mellifères pour offrir des fleurs tout au long de l’année à nos amis les insectes butineurs :

Les vivaces nectarifères à la floraison printanière

Dès la sortie de l’hiver, les pulmonaires sont les premières vivaces à fleurir. Suivies de près par les agastaches ou les scabieuses très appréciées des abeilles et des papillons.

Les vivaces nectarifères à floraison estivale

Elles forment le gros de la troupe de par leur variété. Dès le mois de juin, vont apparaître les fleurs de la mauve ou encore celles des népétas au port dressé aui attirent nombre d’insectes. Vous pouvez aussi planter des malvacées telles que les cosmos, les lavatères ou encore les roses trémières. Ou encore la verveine de Buenos-Aires ou l’échinacée pourpre. Les lupins attirent aussi nombre d’insectes.

Les vivaces nectarifères à floraison automnale

Certaines plantes vivaces estivales fleurissent jusqu’aux premières gelées. Et puis, il y a celles qui sont typiquement des fleurs d’automne. Parmi ces vivaces automnales, les asters jouent les vedettes avec leurs petites fleurs en forme d’étoiles. Des fleurs particulièrement nectarifères qui proposent un garde-manger bien garni en cette période moins ensoleillée. Les asters ont aussi l’avantage de proposer une floraison très abondante et de ne nécessiter aucun soin particulier. Si vous leur offrez une exposition ensoleillée, ils seront comblés tout comme les abeilles qui viendront les butiner.

Aux côtés des asters, on peut placer des chrysanthèmes qui bénéficient également d’une floraison dense en cette période automnale.

En choisissant judicieusement quelques plantes nectarifères, votre jardin risque de devenir au fil des années, un refuge riche en nourriture pour nombre d’abeilles et d’insectes. Réservez-leur bon accueil, ils vous le rendront au centuple.

Leave a Comment